Menu

La malbouffe ou la vie !

Un livre qui éveille les consciences !

Lisant beaucoup sur l’alimentation canine, je vous parle du livre qui m’a décidé à me lancer dans l’alimentation ménagère il y a quelques années !

La Malbouffe ou la vie est un livre du vétérinaire Gérard Lippert (en collaboration avec Bruno Sapy).

L’étude conduite par les deux vétérinaires repose sur des données obtenues sur 5 années consécutives auprès de propriétaires de chiens  décédés (537 chiens).

Une fiche type a été renseignée par ces propriétaires (race, corpulence, âge et cause présumée du décès, taille, type d’alimentation, conditions de vie, …), ce qui a permis aux vétérinaires de faire des recoupements et d’en tirer certains constats.

malbouffe-ou-la-vie

L’ étude révèle que les facteurs intrinsèques tel que la taille ou la race du chien, ont une influence prépondérante sur la longévité de l’animal. Mais ces facteurs sont complètement hors de contrôle des propriétaires.

Par contre, certains facteurs extrinsèques, sur lequel l’humain peut agir ont aussi des impacts sur la santé et la longévité de nos chiens. L’étude révèle que l’habitat et l’environnement n’ont pas d’impact significatif sur la longévité des chiens. Mais la stérilisation et le type d’alimentation sont deux facteurs réellement influents.

La stérilisation permet de protéger son animal contre les pathologies tumoral ou infectieuses de l’appareil génital (tant chez la femelle que chez le mâle).

Concernant l’alimentation, les vétérinaires Lippert et Sapy, découvrent au fil de leur étude que les chiens recevant une alimentation variée de type ménagère semblent avoir une longévité moyenne supérieure de presque 3 ANNEES (par rapport aux chien nourris à l’alimentation industrielle).

Alimentation Ménagère

Les chiens recevant une alimentation mixte (ménagère + industrielle) ont eux, un âge moyen au décès de 11,4 années. Ces résultats parlent d’eux mêmes, les aliments ont une influence déterminante sur la longévité de nos chiens. Ce livre souligne donc l’importance d’une alimentation pour chiens de qualité !

Le Dr Lippert,  « De 2001 à 2003, j’ai mené une étude sur 600 décès de chiens. J’en suis arrivé à la conclusion, qui m’a valu d’être convoqué devant
le Conseil de l’ordre, que les chiens nourris industriellement ont en moyenne trois ans d’espérance de vie en moins, tous sexes, tailles et races confondus. »

« Et si c’était l’animal, le chien en particulier, qui devait nous réapprendre à manger sainement, pour sa santé et par là, la nôtre ? »

Extraits du livre …

« Les animaux recevant une alimentation variée de type ménagère semblent bénéficier d’une longévité supérieure probablement corrélée à la qualité intrinsèque des aliments de base, à leur assimilation liées à leurs quamélités naturelles. Qualité pouvant faire défaut à une alimentation purement industrielle, suite aux divers traitements physiques (haute température, lyophilisation, extrusion, flaconnage,…), chimiques (hydrolyse, additifs alimentaires…) et à la qualité de base des aliments utilisés (qualité de la protéine de base, protéine végétale pour un carnivore ?; sources de vitamines difficilement assimilables, digestibilité faible, sucres solubles présents en grande quantité…). Les hypersensibilité alimentaires et les problèmes dermatologiques associés sont un motifs de consultation fréquent et croissant en médecine vétérinaire. »

« À l’état naturel, l’animal adapte son alimentation en fonction des paramètres spécifiques (vie sociale, saison, période de reproduction, compétition territoriale…). Tout est en phase, et l’animal gère sa physiologie au mieux de ses besoins. En  « captivité » (c’est en quelque sorte ce que vivent les animaux domestiqués), en dehors de repères spécifiques, baignant dans le jus de la « culture humaine », les animaux – les chiens en particulier – n’ont plus de repères naturels. Ils s’efforcent d’ingurgiter ces croquettes colorées qui leurs sont proposées, plus pour remplir l’ensemble des vides que pour combler des besoins énergétiques. C’est du fast-food puissance x, un lent cheminement vers la dégénérescence. À l’image de celle de l’homme qui ne se nourrit guère mieux ? »

référence : LIPPERT, Dr Gérard, La malbouffe ou la vie - Enquête sur la dégradation de l'état de santé de nos chiens, Embourg, Belgique : éditions Résurgence (mica pietteur), 2006, ISBN 2-87434-0324
Capture d’écran 2014-10-15 à 13.18.59 - copie

3 réponses to “La malbouffe ou la vie !

  • Rien qu’en voyant les résultats des études des vétérinaires Lippert et Sapy, il est claire qu’il vaut mieux éviter la nourriture industrielle courante de nos chiens et chats!

  • on entends de tout sur l’alimentation des chiens , faut -il vraiment donner des croquettes aux chiens tout en ne sachant ne pas vraiment savoir de quoi EXACTEMENT elles sont CONSTIT2ES ???????????

    • Bonjour,

      Effectivement, on entend beaucoup de chose et son contraire sur l’alimentation canine ! Les étiquettes des croquettes et autres aliments du marché canin sont difficiles à lire et en connaitre la composition exacte est impossible pour un consommateur. C’est pourquoi, Dog’s Kitchen veut proposer une autre approche à l’alimentation canine avec des produits frais et identifiables 🙂 mais avec des recettes qui répondent aux besoins nutritionnels des chiens !

      On vous fera bientôt un article sur « Comment lire une étiquette dans le commerce », cela pourra certainement être utile à beaucoup de maîtres de chiens 😉

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *