Menu

Les différents types d’alimentation pour les chiens

L’alimentation est une chose primordiale pour votre chien, mais quels choix avez-vous ?

 

A travers cet article, l’équipe Dog’s Kitchen fait le tour des différents types d’alimentation qui existent pour nos amis canin.

De l’alimentation industrielle à l’alimentation dite naturelle, nous tentons d’y voir plus clair…

Mais avant tout, nous pensons que chacun est libre de choisir ce qu’il pense être le meilleur pour son compagnon à quatre pattes, c’est un choix personnel, guidé par nos convictions.

 Nous ne porterons donc aucun jugement de valeur sur les différents types d’alimentation, cet article se veut purement informatifs.

 

 L’alimentation industrielle :

Nous connaissons tous l’alimentation industrielle, on y distingue trois grandes familles d’aliments dits industriels pour chiens :

 

Les aliments humides :

Les pâtées ou boîtes pour chiens, dit aliments humides, contiennent effectivement une grande partie d’humidité (entre 70 et 80%). On retrouve ces pâtées tant des les grandes surfaces que dans les magasins spécialisés pour animaux ou même chez certains vétérinaires.

Bien que le choix soit beaucoup moins diversifié que pour les croquettes, les pâtées pour chien proposent aussi différents goûts. Ces pâtées sont généralement très appétant pour le chien.

Certaines pâtées sont dites complètes, ce qui signifie que rien ne doit être ajouté à la ration, d’autres sont destinées à être mélangées avec céréales (riz soufflé, riz cuit, pates, ou autre) et des légumes (déshydratés ou frais).

 

Les aliments semi-humides :

Ces aliments semi-humides sont souvent représentés sous formes de sachet ou des croquettes spéciales. Très courant dans l’alimentation féline, il le sont beaucoup moins dans l’alimentation canines.

Ces aliments contiennent en moyenne entre 25 à 60% d’humidité, du moins humides ; les croquettes dites moelleuses ou bouchées, au plus humides ; les sachets fraicheurs individuel (moins compact que les pâtées).

Ces aliments semi-humides sont les plus souvent prêt à l’emploi et dit complet pour les chiens.

 

Les aliments secs :

 L’aliment sec par excellence que toute le monde connais est la croquette mais il existe aussi ce qu’on appelle les compléments (flocons de céréales et de légumes, pâtés séchées ou riz soufflés).

Ces compléments ont destinés à être mélangés avec des produits carnés (viande fraiche ou pâtées en boites).

Certains d’entre eux doivent être réhydratés avec de l’eau chaude avant consommation afin de gonfler.

Beaucoup moins courant, on les retrouve aussi en grande surface ou en magasin spécialisé pour animaux.

Les croquettes sont les aliments secs les plus répandus, elles sont destinées à être servie telle quelle. C’est l’aliment le plus représenté et le plus vendu sur le marché de la nourriture animale aujourd’hui.

En effet, il existe une très grande gamme de croquettes sur le marché et chaque maître peut trouver son bonheur en terme de prix, de marque, de spécificités. On retrouve ses aliments dans les grandes surfaces, dans les magasins spécialisés, dans les magasins de bricolage ou encore chez les vétérinaires.

Il existe une certaine classification des aliments secs de type croquette :

  • les aliments bas de gamme : sans mention particulière sur l’emballage quant à leur qualité.
  • les aliments de milieu de gamme : qui portent la mention « aliment de qualité supérieure »
  • les aliments haut de gamme : qui portent la mention premium ou super premium
  • les aliments diététiques
  • les aliments en vente seulement chez les vétérinaires à visée thérapeutique

 

Si on exclut les aliments vétérinaires, qui sont adaptés à la pathologie du chien, ainsi que les aliments diététiques, la différence entre le bas, le milieu et le haut de gamme est le ratio produits d’origines animales et produits d’origines végétales, ainsi que la qualité nutritionnelle des différents ingrédients.

 

L’alimentation ménagère

Après avoir fait le tour des différents aliments industriels, penchons nous sur ce qu’on nomme l’alimentation ménagère ou autrement dit « préparer maison ». C’est ici que les choses se compliquent un petit peu. En effet, il existe différentes écoles à ce niveau.

Ici aussi on retrouve plusieurs types d’alimentation ménagère :

 

La ration ménagère :

La ration ménagère consiste à cuisiner pour son chien selon des recettes réalisées pour les chiens et qui couvrent tous leurs besoins en termes de valeurs nutritionnelles et d’apports en vitamines et oligo-éléments.

Ces rations préparées par les maîtres pour leur chien sont les plus souvent composée principalement de viande ou de poisson dont la cuisson varie de saisi à bien cuits, ensuite de légumes, puis de céréales (riz ou pâtes) et enfin de l’huile et d’autres compléments.

Il ne faut pas confondre la ration ménagère avec les restes de table ! La ration ménagère est spécifiquement faite pour le chien et ses besoins.

 

L’alimentation dite naturelle :

Ce terme couvre une pluralité de régimes alimentaires canins qui ont pour point commun de donner des produits crus comme base de la ration.

Ce type d’alimentation ce base sur le principe que le chien est à la base un descendant du loup et donc un carnivore. Certains de ces régimes considèrent le chien comme exclusivement carnivore (Raw Feeding ou Whole Feeding), d’autres estiment que l’évolution a fait de lui un carnivore non exclusif (BARF ou régime Volhard). C’est pourquoi on parle d’alimentation naturelle, celle qui se rapproche le plus de la nature.

Dans ce type d’alimentation, on ne raisonne pas en terme d’apports nutritionnels mais en terme de familles d’aliments (viande, légumes, fruits, …). La logique employée se base sur le fait que les aliments crus non transformés contiennent la juste proportion de nutriments nécessaire au chien, il suffit donc de déterminer la juste proportion de chaque famille d’aliments en fonction de la nature biologique de l’individu à nourrir.

 

  • BARF : alimentation à base de viande et d’os crue (Bones And Raw Feeding) ou encore alimentation biologiquement adaptée à base de viande crue (Biological Apropriate Raw Food). Dans le BARF on retrouve principalement de la viande (ou poisson) et des os crus ainsi qu’un mélange de légumes et fruits crus mixés et différents compléments (œuf, fromage, huile, ….).
  • Le Raw Feeding : est une alimentation qui se compose principalement de viande, abats et d’os crus. Il est aussi permis de donner des restes de tables divers. Dans ce type d’alimentation le chien est considéré comme un carnivore pure et il mangera directement sur les carcasses qu’on lui donne.
  • Le Whole Feeding : alimentation à base de proies entières. Ce type d’aimantation est la plus proche de ce qu’on retrouve dans la nature et à l’état sauvage. Ce régime consiste à proposer au chien des proies entières, non dépecées, non plumées ni vidées.
  • Le régime Volhard : ce régime se distingue des autres et notamment du BARF car on y inclus des céréales, on diminue donc la quantité de viande et remplace les os crus entier par de la poudre d’os.

 

L’alimentation végétarienne :

Ce type d’alimentation végétarienne est assez récent et nous vient des Etats-Unis. Cette alimentation se base sur le postulat qu’il n’y a rien de naturelle à donner de la viande à un chien, dans la mesure ou le chien est un animal domestique exclusivement nourri par l’homme.

Il n’y à donc aucune raison de la nourrir comme si il était à l’état sauvage. On remplace donc ici les sources de protéines animales par des sources de protéines végétales afin de couvrir les besoins du chien.

 

 

Chaque type d’alimentation à ses avantages et ses inconvénients, que cela soit en terme de valeurs nutritionnels, de qualité des aliments, de transparence sur leurs contenus, de procédés de fabrication, de méthode de conservation, de temps ou tout simplement de prix.

 Chaque maîtres n’a pas spécialement le temps de préparer à manger pour son chien de façon « maison », les produis industriels sont alors un avantage.

 D’autres crieront gare à l’industrie de l’alimentation canine, et penseront qu’il vaut mieux prendre le temps de cuisiner pour leur chien afin d’avoir une meilleure visibilité de ce qu’il y a dans leur gamelle.

 Dans les deux cas, chaque maître fait le choix qu’il pense être le plus approprié à son chien et à son mode de vie afin que tous les besoins alimentaires de ce dernier soient couverts.

 Quelque soit votre choix, prenez toujours le temps de prendre connaissances des aliments que vous donnez à votre compagnon à quatre pattes, il ne vous en sera que plus reconnaissant.

 Capture d’écran 2014-10-15 à 13.18.59 - copie

2 réponses to “Les différents types d’alimentation pour les chiens

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *